C’ÉTAIT COMMENT LE FOOT EN 1992 ?

En 1992, Eric (futur King) Cantona arrivait à Manchester United. Michel Platini était sélectionneur des Bleus, Bernard Tapie président de l’OM,  Arsène Wenger entraîneur de Monaco et Johann Cruyff du Barça qu’il emmenait à la conquête de sa première Coupe d’Europe des Clubs champions, dernière du nom. 1992, c’était aussi l’année de la catastrophe de Furiani, du Danemark vainqueur surprise de l’Euro et la France obtenait l’organisation de la Coupe du Monde 1998.


 

Dans l’actualité internationale, 1992 voit l’abolition de l’apartheid en Afrique du Sud, Bill Clinton élu président des Etats-Unis, la dissolution de la Tchécoslovaque et l’éclatement de la Yougoslavie: la Croatie, la Slovénie et la Bosnie-Herzégovine sont admises à l’ONU, d’où est exclue la République Fédérale de Yougoslavie (Serbie-Monténégro). 1992 marque aussi le début de la guerre civile en Algérie.

En ce qui concerne le foot, 1992 une année charnière pour le jeu, avec la victoire du Barça en Coupe d’Europe des Clubs Champions, sous la conduite de Johann Cruyff.

 

 

 

 

 

 

 

 

Car il a installé alors une philosophie de jeu qui perdure aujourd’hui, voir cette vidéo du jeu de l’époque. Une philosophie gagnante aussi cette année-là pour Marcelo Bielsa, champion en Argentine (tournoi de clôture) en tant qu’entraîneur avec Newells Old Boys, battu aux tirs au buts en finale de la Copa Libertadores par Sao Paulo FC. Dans cette équipe de Newells, comprenant vingt-trois joueurs sur vingt-cinq formés au club, Berizzo (FC Séville), Pochettino (Tottenham) et « Tata » Martino (Atlanta United) sont devenus ensuite entraîneurs.

1992 une bonne année aussi pour l’avenir du jeu, avec les naissances de Neymar et Verratti (Paris SG), Isco (Real Madrid), Götze (Borussia Dortmund), Morata (Chelsea) et Salah (Liverpool).

Du jeu, le Danemark en a envoyé aussi, pour sa victoire rocambolesque à l’Euro, pour lequel il n’était pas qualifié, mais appelé à remplacer en dernière minute la Yougoslavie, frappée d’embargo par l’ONU.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre interférence dans le foot en 1992 la catastrophe de Furiani (18 morts, 2357 blessés) lors de la demie finale de Coupe de France entre le SC Bastia et l’OM. 25 ans après, « Le collectif des victimes de la catastrophe de Furiani 05 mai 1992 » doit encore se battre afin que plus aucun match ne soit joué le 5 mai, par devoir de mémoire.

Furiani, la dernière catastrophe dans un stade de foot en Europe, après celles de Bradford (56 morts), du Heysel (39 morts) en 1985 et d’Hillsborough (96 morts). Evénements qui ont conduit les autorités à édicter des règles de sécurité plus strictes. Mais depuis, dans d’autres régions du monde (Guatemala, Brésil, Ghana, Zambie, RD Congo, Egypte, Côte d’Ivoire), d’autres catastrophes, dues à un défaut de sécurité ou à de la violence ont fait de nombreux morts.

5 mai 1992, stade de Furiani. 18 morts, 2357 blessés

Disputée le 6 mai, au lendemain de Furiani, la finale de la Coupe des Coupes (remportée par le Werder Brême face à l’AS Monaco entraînée par Arsène Wenger) est restée endeuillée par les évènements de la veille. Cette Coupe des Coupes sera supprimée en 1999. Et en 1992, l’Ajax d’Amsterdam s’adjuge la Coupe de l’UEFA contre Torino, une compétition remplacée nominalement par la Ligue Europa à partir de 2009.

Concernant les titres, Marco Van Basten (Milan AC) remporte son troisième Ballon d’Or, l’OM est champion, comme Manchester United, VFB Stuttgart, Milan AC et le FC Barcelone. L’Euro 92, remporté joyeusement par le Danemark, est par ailleurs très tristounet. Michel Platini sélectionneur devenu dilettante, dirige une équipe de France besogneuse qui a perdu l’élan des éliminatoires. Elle est éliminée au premier tour.

Sur le marché des transferts, à l’été 92, Zidane arrive à Bordeaux en provenance de Cannes. L’OM bouscule son effectif à la Tapie. Barthez, Boksic, Desailly arrivent, Stojkovic revient tandis que Papin, Waddle et Mozer s’en vont. Autres principaux transferts en France: Weah arrive au Paris SG en provenance de Monaco où est transféré Klinsmann, tandis que Laurent Blanc part de Naples pour Nïmes.

En série A, le championnat le plus actif cet été là, Totti arrive dans le groupe pro à la Roma (premier match en Série A en mars 1993). Rayon transferts: le départ de Maradona de Naples pour le FC Séville, de Matthaus (Inter) pour le Bayern. Tandis que Vialli (ex Sampdoria) arrive à la Juve, Gascoigne (Tottenham) à la Lazio et Savicevic (Etoile Rouge) au Milan AC.

Eric Cantona et Alex Ferguson, fiers de leur super coup.

Peu de mouvements notables en Liga (Zamorano au Real, Bebeto et Mauro Silva à la Corogne) et un seul notoire en Angleterre mais royal, dans ce qui devient donc la Premier League. Eric Cantona arrive à Manchester United en provenance de Leeds.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *