,

COMMENT LE FOOT FRANÇAIS SE VEND A LA DECOUPE

Depuis 2011, de plus en plus de clubs ont ouvert leur capital, en tout ou partie, à des investisseurs étrangers (Paris SG, Monaco, Lens, Auxerre, Le Havre, Sochaux, Nice, Lyon et l’OM), un processus entamé également par Nancy et Lille et évoqué à Nantes.  Historique de cette mutation.  

 


 

2011. Paris SG et Monaco changent de monde

Paris SG : Le club végète depuis 2006 et sa gestion par des fonds d’investissement (Colony Capital, Butler Capital Partners). Nicolas Sarkozy, alors Président de la République, joue les entremetteurs. Supporter du Paris SG et ami de Sébastien Bazin (président et représentant de Colony Capital, il encourage les hauts dignitaires qatariens à y investir.

C’est chose faite en deux temps. 70 % du capital à Qatar Investment Authority, fond souverain du Qatar et 30 % à Colony Capital en mai 2011, puis 100 % pour QIA un an plus tard.

AS Monaco :  Fin 2011 le club est en mauvaise posture sportive (20e de L2) et financière. La Principauté décide de céder la majorité des parts de l’AS Monaco, qu’elle détient depuis sa création. Affaire conclue en décembre 2011 avec la société de Dmitry Rybolovlev (Monaco Sport Invest) créée pour l’occasion.  Il dispose de 66,67 % du capital du club  (33, 33 % pour la Principauté), charge à lui d’investir,

2529301561

 

2013. Thriller politico-financier autour de l’AJ Auxerre, le RC Lens sous contrôle azéri à 99,992 %.

AJ Auxerre : Le club made in Guy Roux avait incarné son époque en 1979 avec le film « Coup de tête » de Jean Jacques Annaud. Il l’a refait de nouveau en 2013 en inaugurant la série, pour la L1 et la L2 d’implantation financière au Luxembourg par un fond d’investissement.

Et la première expérience est particulièrement saisissante. Lorsque Emmanuel Limido devient actionnaire majoritaire de l’AJ Auxerre en avril 2013 pour 5 M€, on ne sait pas grand-chose de lui, à part un intérêt non concrétisé pour le Paris FC un an plus tôt. Et la nomination de Guy Alves en tant qu’administrateur du club conserve alors son seul caractère administratif.

Tout change en février 2014 avec la révélation par le Point de l’affaire Bygmalion. Car deux de ses protagonistes les plus importants sont liés à l’AJ Auxerre.

Le premier est Emmanuel Limido  (propriétaire) en tant qu’actionnaire principal de Bygmalion par le biais de Paris Luxembourg Investissements, sa société basée au Luxembourg, par laquelle il est passé pour le rachat de l’AJ Auxerre. Le second, Guy Alves (administrateur) est passé en 2006 du cabinet de Jean François Copé (ministre du budget) à Centuria Capital (autre fond d’Emmanuel Limido basé au Luxembourg) avant de co-fonder Bygmalion en 2008.

Qu’est ce qui a amené Emmanuel Limido à l’AJ Auxerre ? Un de ses nombreux secrets, emportés avec son décès en juin 2015.  Domicilié à Dubaï, Emmanuel Limido avait des Qataris comme principaux clients tandis que Centuria Capital est cité dans les Panama Papers pour ses liens avec sept sociétés offshores.

RC Lens : Gervais Martel, qui avait démissionné  en 2012, y fait son retour  en juillet 2013. Il redevient président et actionnaire ultra minoritaire (0,008 %). Baghlan Group, la société de l’Azéri Hafiz Mammadov détient 99,992 % du capital du RC Lens, son offre de reprise ayant été préférée à celle de Mangrove Capital  Partners, le fond de capital risque de Gérard Lopez, offre portée par Marc Ingla.

 

2015. Sochaux passe sous pavillon chinois, le Havre racheté par un Américain

FC Sochaux: Après 87 ans de soutien du FC Sochaux, Peugeot décide de se séparer du club, qui est vendu début juillet 2015 au Chinois Wi Sang Li (Ledus, filiale de Tech Pro Technology Development) pour 7 M€ (4 M€ à l’achat du club plus 1,5 M€ par an pendant deux ans si le club ne descend pas en National).

Havre AC : Vincent Volpe, un Américain établi dans la ville depuis 25 ans, devient fin juillet actionnaire majoritaire (90 %) avec la promesse d’investir 10 M€ au club. Transaction conclue après un feuilleton 100 % franchouillard. Celui d’une offre de reprise bidon en 2014 par Christophe Maillol, repreneur mythomane qui avait déjà sévi à Nîmes, Grenoble et Nantes.

 

2016.  Nouveau passeport pour Nice et Marseille, la Chine entre à Lyon, Lens redevient « français ».

OGC Nice: Après une tentative ratée de rachat anglo-saoudienne en janvier, l’OGC Nice passe en juin 2016 pour 21 M€ sous contrôle majoritaire (80 %) sino-américain avec  Chien Lee (président de NewCity Capital et co-fondateur de Plateno Hotel Group), Alex Zheng (co-fondateur et P.-D.G. de Plateno), Paul Conway (Pacific Media) et Elliot Hayes. Jean Pierre Rivère, président du club, conserve son poste et 20 % du capital du club.

730

RC Lens : Le club nordiste est de nouveau « français » en juillet 2016 du fait de la défaillance de Hafiz Mammadov qui détenait 99 % de RCL Holding via sa société Baghlan Group. Suite à la liquidation de la holding propriétaire du club, le tribunal de commerce choisit l’offre de Solferino (société basée au Luxembourg qui regroupe Amber Capital, un fond spéculatif et l’Atletico Madrid).

AJ Auxerre: La famille Limido, actionnaire majoritaire, cède le 13 Octobre 2016 60 % du capital au Chinois James Zhou, déjà propriétaire des Boston Bruins (NHL) et patron de ORG Packaging, pour 7 M€.  Charge à lui d’augmenter le capital de 6 M€ sur trois ans.

OM: Après des semaines de rumeurs sans fin, Margarita Louis-Dreyfus met un terme le 17 octobre  à 20 ans de propriété du club par les LD en vendant 95 % des parts de l’OM (elle en conserve 5 %) à Frank McCourt pour 45 M€. L’américain est l’ex propriétaires des Dodgers de Los Angeles, franchise de baseball, qu’il a acheté 430 millions de dollars et revendu 2,3 milliards après avoir déclaré les Dodgers en faillite.

 

2016 (suite). Processus de vente cahotique à Nancy, en cours à Lille, évoqué à Nantes

AS Nancy Lorraine: Jacques Rousselot se débat  avec le processus de vente de son club, l’AS Nancy Lorraine.  Après avoir prêté aux repreneurs choisis des intentions très ambitieuses (100/120 M€ de budget, être en Ligue des Champions d’ici trois ou quatre ans) il fait désormais part de ses doutes sur la faisabilité de la vente.  Des repreneurs choisis par Jacques Rousselot et dont le casting hétéroclite aurait dû le rendre plus prudent dans ses déclarations. Les repreneurs sont regroupés depuis septembre dans une société basée à Londres, Redinvest International Limited. Avec cette répartition de l’actionnariat :

Xianglin Xu (70%).Chinoise établie en Pologne, directrice de  l’association Amitiés entre la Chine et la Pologne; Jiaxin Jiang (10 %) Australien d’origine chinoise. Président de China & Poland Investment Development Company LTD (Varsovie); Piotr Kisielewski (10 %)  Polonais. Directeur de Novara Energy (Dubaï); Cyril Guth (10 %). Français. DG de Collateral FZE (Dubaï).

Xianglin Xu, Jiaxin Jiang et Piotr Kisielewski ont effectué en juin dernier en Pologne une visite officielle dans la cadre de l’opération Nouvelle route de la Soie, lancée en 2013 par le président chinois Xi Jin Ping. Une opération économico/géopolitique de taille pharaonique. Le casting de Redinvest International Limited ne correspond pas à celui des investissements chinois habituels dans le foot européen, lesquels sont pour la plupart issus d’une entreprise. En revanche cet attelage est celui encouragé par l’Etat chinois dans l’opération Nouvelle Route de la Soie: fonds chinois, entreprises basés à Dubaï, dirigeants européens.

LOSC : Michel Seydoux (détenteur de 60 % de Socle, la holding propriétaire du LOSC) souhaitait depuis 2012 vendre le club. Gérard Lopez (candidat non retenu à la reprise de l’OM) a officiellement  déposé le 18 novembre, une offre ferme de rachat, suivie le lendemain par un communiqué du club annonçant étudier cette offre.

b979982421z-1_20161016150258_000g717qejfg-1-0

Gérard Lopez Michel Seydoux (La Voix du Nord)

Lopez est associé à Marc Ingla (ex vice président du Barça, ex candidat à la reprise du RC Lens via Mangrove Capital Partners, ex conseiller d’Hafiz Mammadov) et Luis Campos (ex superviseur pour José Mourinho au Real Madrid, ex conseiller sportif, ex directeur technique, ex conseiller spécial du président à l’AS Monaco, ex candidat au poste de directeur sportif à l’OM). Le processus de vente du LOSC devrait connaitre sa conclusion mi-décembre.

FC Nantes :  Waldemar Kita (qui détient le club via sa holding Flavia domiciliée en Belgique) a évoqué une vente du club le 18 novembre dernier: